• Vacances à Trouperdu - le monastère Hixéob-hélix

    RESUME:

    Oldi, créateur de ce magnifique blog, passe des vacances à Trouperdu, et autant dire que pour l'instant ça ne se passe pas très bien. Maison prête à s'écrouler à tout instant, ambiance glauque... bref rien de très gai. Hier, après avoir fait connaissance avec les habitants de Trouperdu (qu'il a dû fuir à cause de leur fâcheuse habitude de pendre les touristes), Oldi regarde ce qu'il pourrait faire... cette journée s'est-elle mieux passée? La réponse tout de suite...

    Bonjour à vous, chers internautes! Ma journée d'aujourd'hui était... comment dire? Comme celle d'hier. L'enfer quoi. Laissez-moi vous expliquer.

    Ce matin, j'ai voulu organiser ma journée, et j'ai aperçu un site intéressant: le monastère Hixéob-hélix, un peu au nord du lac Apoulquaud. Pourquoi avoir choisi ça, me direz-vous? Eh bien sachez que cet endroit est intéressant sur 3 points: premièrement, il n'est pas trop loin. Deuxièmement, j'adore tout ce qui se rapporte à l'architecture, et troisièmement, il se trouve au nord du lac Apoulquaud, et comme le village de Trouperdu se trouve au sud, j'ai beaucoup de chances d'éviter ces fous furieux de Trouperdois qui veulent me pendre à tout prix. Bref, l'idéal. Aussitôt pris-je mon sac à dos avec fougue et partis-je. (putain j'écris bien!)

    Deux heures plus tard, j'arrivai au monastère (30 minutes de taxi; 1h30 pour en trouver un) et je fus impressionné. Cet édifice pour le moins imposant se dressait sur un étroit piton rocheux et semblait à lui tout seul défier le ciel d'un air fougueux et conquérant (qu'est-ce que c'est beau! Houlà faut que j'arrête là...). C'était en même temps un endroit très coquet, avec de petits toits verts un peu surprenants mais qui donnaient une agréable touche esthétique à l'ensemble. Bref, tout allait bien. Jusqu'à ce que je fasse la connaissance des moines.

    Après avoir monté les escaliers (5267 marches!!!!!!!!!!!!!!!) j'arrivai au perron devant l'imposante bâtisse. Un moine vint à ma rencontre. Il me souhaita la bienvenue et m'invita à entrer.

    On aurait dit que rien n'avait évolué depuis le moyen-âge. Les moines menaient la même vie sans repos comme à l'époque des Cadfael. Mon guide fut très aimable. Jusqu'à ce que je lui parle.

    - C'est vraiment très joli!
    - Merci! Vous savez, on a déjà dû le rénover des centaines de fois...
    - Ah bon? Pourquoi?
    - A vrai dire, on...

    Il fut interrompu par une violente explosion. Je me plaquai contre le sol et attendis que le nuage de fumée se disperse. Quand je me suis relevé, j'ai eu un choc. Le couloir où nous venions de passer n'existait plus. A la place, il y avait un trou béant, fumant encore, tandis que des corbeaux hagard s'approchaient.

    - Voilà pourquoi! Vous comprenez maintenant?

    A vrai dire, je ne comprenais pas. Il restait aussi tranquille que s'il ne s'était rien passé.

    - C'était QUOI, ça?!
    - Oh, ça? Faites pas attention...
    - J'AI QUAND MÊME LE DROIT DE SAVOIR PAR QUOI J'AI FAILLI ÊTRE PULVERISE!!!!
    - C'était un missile Trouperdois. Qu'est-ce qu'ils s'acharnent!
    - UN MISSILE?!
    - Oui... c'est une vieille tradition. Ca doit bien dater de 800 après JC, une histoire de schisme ou un truc comme ça... toujours est-il que les Trouperdois et le moines vivant ici ne peuvent pas se blairer. Bien sûr, au début on se battait plus avec des arcs et des flèches, mais les choses ont évolué depuis...
    - Vous voulez dire que vous vous tapez sur la gueule de puis 1200 ans?!
    - Oui, au début c'était pour des raisons politiques mais c'est devenu une tradition... et puis nous faisons ça dans les règles de l'art: les mois pairs, c'est nous qui attaquons, les mois impairs c'est Trouperdu. Vous savez, on est déjà le 27. Je me demandais quand ils allaient attaquer. Parce que s'ils abandonnaient cette vieille coutume, là ce serait vraiment la révolution.
    - Mais vous allez tous mourir!!!
    - Oui, mais dans l'honneur! Vous permettez, il faut que j'aille au département de l'armement... maintenant qu'on sait que Trouperdu continue la partie, il faut qu'on prépare notre riposte! A vous, je peux le dire: nous avons une toute nouvelle arme, capable de raser toute une maison sans laisser de traces. Elle n'est pas encore très stable, disons qu'il faut encore l'empêcher de faire se fissurer la planète jusqu'au noyau. Allez, je vous laisse! A moins que vous ne vouliez assister aux essais?
    - NON!!! Non! Euh... sans façons! Je... je dois y aller!
    - C'est vous qui voyez! Allez, bonnes vacances!

    Moi, qui ne suis pas un grand sportif, je me suis surpris à descendre les escaliers à une vitesse environ 20 fois supérieure à celle que j'avais déployée pour monter.

    Comment les gens peuvent-ils se taper sur la gueule comme ça?! C'est à n'y rien comprendre... les Trouperdois et les moines du monastère Hixéob-hélix sont tous aussi dingues les uns que les autres... à mon avis, ce conflit durera encore longtemps.

    Oups! J'oubliais... à l'issue de ma course marathonienne, à peine étais-je arrivé en bas de la montagne qu'à son sommet, le monastère explosa dans une immense déflagration. Pas au point, l'arme. En tout cas, je crains que la dernière attaque des Trouperdois ne connaisse pas de riposte.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Juillet 2005 à 20:55
    Odi l'invincible !
    oulala tu l'as échappé belle ! je me demande bien ce que tu vas encore imaginer pour la suite! aucune idée alors je trouve que c'est passionant ! je t'avertis quand meme que vendredi soir je ferme mon ordi pour le rouvrir que le 21 au soir ! l'adely prends l'avion samedi de bonne heure ! quand je passerai devant des cyber (tres nombreux la ou je vais ) j'aurai une pensée pour ce jeune aventurier qui fait d'horrible calembours foireux et qui se débat tout seul dans l'étrange monde pres de Trouperdu ! a demain !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :