• Final Fantasy 12

    Bon bin voilà, une petite mise à jour (j'en ai pas faite depuis le 14 février, en plus j'avais même pô calé que c'était la St Valentin... pas en forme moi). En attendant de découvrir le premier épisode, made in Oldiland, des Chroniques d'Eluna (j'ai presque fini le montage, je pense que vous pourrez le voir la semaine prochaine, en attendant vous pouvez déjà voir les premiers extraits ici), je vais vous parler ici de Final Fantasy 12 (oui, 12, comme l'armée des singes*), jeu vidéo PS2 sorti récemment.

    Pas à dire, c'est un bon jeu, qui... comment? Ah oui, c'est vrai que Oldiland n'est pas un blog de jeux vidéo au départ mais un blog d'humour idiot. Mais je le sais, nididji! Si j'en parle, c'est juste parce que la sortie de FF12 correspond à la (re)trouvaille dans mes fichiers d'un texte crétin prenant place dans l'univers des RPG. Je vous le livre.

    Bon, désolé mais ceux qui ne jouent pas aux RPG ne pourront sans doute pas profiter de ce texte à 100%... désolé! I'm sorry, so sorry! Mon prochain texte sera tous publics, promis.


     

    Une paisible journée dans un petit village côtier... une mère et son fils, quelque part dans une des tentes du village, prenaient tranquillement un bon repas de midi...
                Soudain, un jeune homme blond étrangement vêtu et armé d'une épée de deux mètres de long entra à l'intérieur de l'habitat. Il fouilla simultanément dans l'indifférence générale et dans un coffre de bois. Il retira une centaine de gils de ce dernier qu'il se mit dans la poche avant de ramasser deux potions, une queue de phenix et un éther dans un coin. Puis il s'adressa à la mère :
    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>-         Le temple des Invokeurs, c'est par où ?
    -         C'est le grand bâtiment, au bout de la rue principale.
    <o:p> </o:p>Sans même dire merci, le jeune homme se retourna, visiblement intrigué par un petit coffret. Il l'ouvrit, prit les deux bagues magiques qu'il contenait et partit d'un air guilleret, en sifflotant.
    <o:p> </o:p>Cinq minutes plus tard, le petit garçon rompit le silence.
    <o:p> </o:p>-         Dis, maman, c'était qui ?
    -         Aucune idée, mon chéri.
    -         Si tu sais pas qui c'est, alors pourquoi tu le laisses entrer chez nous ? Pourquoi tu lui parles comme si vous vous connaissiez depuis la maternelle, le laisse fouiller partout, mettre de la boue sur les tapis et repartir avec nos économies, nos médicaments et les bijoux de famille sous le bras ?
    -         C'est parce qu'on est dans un RPG, mon chéri.
    -         Un quoi ?
    -         Tu comprendras quand tu seras grand.


     

    Je vous avais prévenu, c'est très bête. Enfin bon...

    @+

     

    *Armée des 12 singes, c'est un calembour. Si si. Film. Bruce Willis. Ah, quand même!

     

     


  • Commentaires

    1
    christophe
    Mardi 26 Février 2008 à 17:54
    moi aussi j'en connais une aussi bête
    c'est un garçon qui demande à un autre "donne moi un chiffre entre 0 et 10" celui ci lui répond "bleu" , le premier le reprend et lui dit "n'importe quoi, bleu c'est un état d'amérique".je crois que ça vaut bien la tienne,mais moi aussi je me suis toujours demandé comment un petit homme en vert pouvait rentrer dans une maison et tout casser.Pour l'anecdote sur zelda and the hourglass , il y a une île ou si tu ne respectes pas les consignes , le jeu te réprimande comme un gamin et te fais le coup de la leçon de morale, mais je m'égare, ton histoire m'a bcp amusé mais c'est vrai qu'elle est bête.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :